TRIBUNE

Lorsque nous avons décidé de créer l’Association de Lutte contre Le Commerce Illicite (ALCCI) pour sensibiliser les entreprises comme les pouvoirs publics sur l’étendue et les dommages de ce phénomène, seules quelques instances internationales à l’instar de l’Organisation Mondiale des douanes, l’OCDE, Le Forum économique mondial de Davos, Interpol ou Europol, s’étaient saisies du sujet.  En France, en revanche les autorités publiques ne lui ont pas encore accordé la même attention et les entreprises sont encore dans une posture essentiellement réactive. La situation commence sensiblement à évoluer. Des études permettent de mieux appréhender les mécanismes de cette menace et conduisent à alerter ceux qui peuvent agir. Ce n’est qu’un frémissement mais nous souhaitons que ce soit la naissance d’un véritable mouvement qui amène à contenir et à résorber ce fléau. L’ALCCI a vocation à mener et soutenir ce combat en France, comme à l’international. Alain Juillet , Hervé Pierre et Dominique Lapprand  

L’ALCCI a pour objet de soutenir la lutte contre le commerce illicite de biens habituels de consommation vendus au public en infraction de la réglementation. Il peut s’agir de violation des règles relatives à l’hygiène, à la santé publique, à la sécurité ou à l’environnement naturel et social, plus classiquement de recel, de contrefaçon, de contrebande, de vol ou de tout produit de fraude, ou de produits négociés en violation des règles et des usages commerciaux.

Statutairement, l’association est ouverte aux personnes morales, entreprises concernées par le commerce illicite et leurs groupements professionnels. Peuvent également être membres de plein droit les personnes physiques qui, en dehors des entreprises, ont démontré leur engagement et leur expertise dans la lutte contre le phénomène. Enfin peuvent être admis comme membres associés les agents du secteur public dont l’activité contribue à la lutte contre le commerce illicite.

L’association entend devenir pour ses membres un lieu de rencontre, un observatoire source d’information et un laboratoire d’élaboration des instruments de lutte contre le commerce illicite.

L’ALCCI propose ainsi de venir en aide aux entreprises et à ses acteurs en leur donnant une approche complète et transverse du commerce illicite. Pour ce faire, elle s’appuie sur son réseau de partenaires en France comme à l’étranger (institutionnels, associations professionnelles, universités et centres de recherche, organisations gouvernementales et non gouvernementales, think tank).  Sa vocation est également de représenter ses membres auprès des instances internationales et de s’inscrire dans la dynamique qui émerge dans ce domaine.

Par le biais de rencontres, d’études et de partage d’information, elle permettra une mutualisation et une coordination des actions qui s’avèrent aujourd’hui nécessaires pour contrer le commerce illicite.

Alain JUILLET – Président de l’ALCCI

Alain Juillet est aujourd’hui Président d’honneur du Club des Directeurs de Sécurité des Entreprises (CDSE) et Président de l’Académie de l’Intelligence économique.

Anciennement Directeur du développement de Pernod Ricard, Directeur général de Suchard, Directeur général de l’Union Laitière Normande puis de Générale Ultra Frais et de France Champignon, il a également été Président Directeur Général de Marks & Spencer France. Il est aujourd’hui conseiller senior du cabinet d’avocats Orrick Rambaud Martel.

De 2002 à 2003, Alain Juillet a été directeur du renseignement à la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE). Il a ensuite été Haut responsable chargé de l’Intelligence Economique en France auprès du Premier Ministre jusqu’en 2009. Cette même année, il a été élevé au grade de Commandeur de la Légion d’honneur.

Hervé PIERRE – Vice-président de l’ALCCI

Ancien Commissaire Divisionnaire, Hervé Pierre est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Police, de l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ) et de l’Académie Nationale du FBI.

Il a participé à la mise en place nationale et à l’évaluation de la police de proximité en 1999, et est l’ancien Vice-président du Club des Directeurs de Sécurité des Entreprises (CDSE). C’est dans ce cadre qu’il a étudié ce phénomène qu’il appelle « l’économie criminelle », auquel il consacre un blog, « le blog de l’économie criminelle ».

Hervé Pierre a été directeur de sûreté de grands groupes industriels, et mène actuellement des travaux académiques sur le lien entre sécurité et liberté. Il est l’auteur d’ouvrages dont « Tous prisonniers : Pourquoi et comment nos libertés se perdent au nom de la sécurité », publié en 2014 aux éditions l’Harmattan et « Petits trafics, grandes dérives” First éditions, 2017.

Dominique LAPPRAND – Administrateur délégué et secrétaire général de l’ALCCI

Ancien officier de gendarmerie, ayant exercé des responsabilités au niveau départemental et en administration centrale, Dominique Lapprand est saint-cyrien, diplômé de l’Académie Nationale du FBI et auditeur de l’INHESJ.

Il a notamment dirigé le centre de prospective de la Gendarmerie nationale et servi à la Direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice. Il a été détaché pendant quatre ans à la Commission Européenne comme expert Justice et Affaires Intérieures et a ensuite participé à de nombreux projets européens dans les pays du voisinage de l’UE.  Au cours des dernières années, il a travaillé dans la réforme du secteur de la sécurité dans huit pays d’Afrique et a en parallèle collaboré avec des entreprises privées en matière de systèmes d’information de sécurité et de commerce illicite.

Dominique Lapprand a enseigné à l’Ecole de guerre et à Sciences Po Paris. Il travaille actuellement au projet Erasmus ISM-KA de développement d’un master exécutif de gestion de la sécurité pour les cadres supérieurs du public et du privé.

L’Assemblée Générale constitutive a désigné les trois membres fondateurs pour constituer le conseil d’administration de l’ALCCI.  L’Assemblée Générale, organisée en juillet 2018, a confirmé les trois fondateurs et a inclus Matthieu Hug, expert en Blockchain, qui a rejoint l’association.

Le conseil d’administration actuel est composé de :

Alain JUILLET – Président de l’ALCCI

Hervé PIERRE – Vice-président de l’ALCCI

Dominique LAPPRAND – Administrateur délégué et Secrétaire général de l’ALCCI

Matthieu Hug – Administrateur de l’ALCCI

 

Matthieu Hug :

Entrepreneur dans le numérique depuis plus de 10 ans, Matthieu Hug est ingénieur Supélec de formation et détenteur d’un Master of Science du prestigieux Georgia Institute of Technology. Depuis 2016 il est cofondateur et CEO de Tilkal, plate-forme d’identité numérique pour les produits et les biens. Tilkal utilise une combinaison de technologies blockchain et big data pour organiser la traçabilité bout-en-bout des filières, détecter les dysfonctionnements de la supply chain et permettre aux entreprises engagées et responsables de faire de la transparence un atout de différenciation. En 2007, Matthieu Hug a co-fondé puis dirigé RunMyProcess, une plate-forme « cloud » unique qui permet à des centaines d’entreprises de surmonter les obstacles technologiques à leur transformation numérique, en simplifiant la création et le déploiement d’applications métier complexes. En 2013, après l’acquisition de RunMyProcess, Matthieu est devenu VP Groupe de Fujitsu Ltd, apportant son expérience au développement du portfolio technologique du groupe dans le Cloud Computing.Auparavant, il a notamment été en charge des échanges scientifiques à l’ambassade de France en Chine, consultant en stratégie de systèmes d’information chez Capgemini Consulting, puis DSI adjoint chez Netsize, plate-forme d’interconnexion pour les opérateurs télécoms. Matthieu Hug est investisseur ou membre du conseil de surveillance de plusieurs sociétés technologiques innovantes européennes.

AGENDA

< 2017 >
Décembre
  • Aucun événement

RÉFÉRENCES

L’ALCCI a rassemblé ici les principaux documents de référence relatif au commerce illicite. Certains sont des études publiées par des organisations internationales, d’autres sont des ouvrages académiques que le lecteur voudra bien se procurer par lui-même conformément à la réglementation relative aux droits d’auteur.

ACTEURS INTERNATIONAUX